Qwanturank, le cher concours SEO de Qwant (version gentille) – Lien qui tue Toggle Navigation Lien qui tue News Le mur du NSEO Interviews Gagner du temps Qwanturank, le cher concours SEO de Qwant (version gentille) Qwanturank, le cher concours SEO de Qwant (version gentille) 6 décembre 2019 Vendredi 11h ! Comme chaque semaine, voici un petit article qui traite de SEO et de productivité, deux sujets qui me passionnent et que j’aime partager avec vous 🙂 Si vous appréciez cet article vous pourrez vous abonner à la newsletter pour ne pas manquer ceux des prochaines semaines (le formulaire d’inscription est en bas de l’article). Offrez-moi un sourire en vous inscrivant 😉 Edit du 20/12/2019 : cet article a été initialement publié le 06/12/2019. Honnêtement, la forme était franchement méchante et irrespectueuse pour l’équipe de Qwant, je l’avais donc retiré et j’ai présenté des excuses. Néanmoins les idées méritaient d’être exposées. Voici donc une version plus gentille. Fatigué du politiquement correct ? La version méchante reste disponible en mode protégé, demandez-moi le code d’accès pour la consulter 😉 Concours SEO de Qwant La grosse surprise de la semaine nous vient de Qwant (le moteur de recherche) qui organise un concours SEO sur lui-même (voir ici). Le mot clé est “Qwanturank” et il se terminera le 3 juin 2020 entre 14h00 et 17h00. Le premier prix est particulièrement attrayant : 20.000 € pour le gagnant et un total de 50.000 € de lots. Et il s’agit bien de cash ! L’argent du concours On ne peut que se féliciter de voir qu’une entreprise française a les reins suffisamment solides pour s’offrir une publicité de ce style 🙂 Vu qu’il s’agit d’une entreprise privée, la gestion ne regarde que la direction et ses actionnaires. Le souci c’est que Qwant bénéficie de larges subventions de l’État pour la soutenir. Il ne s’agit donc pas seulement de l’argent des clients et des actionnaires, c’est aussi l’argent des contribuables. On est en droit de se demander si ce genre de concours est la meilleure façon de dépenser l’argent des impôts. La communication du concours Qwant précise sur la page officiel du concours : Qwant testera grâce à ce concours la robustesse de ses méthodes anti-spam et améliorera encore la pertinence de ses résultats. Il n’est pas difficile de trouver du spam, il suffit de checker n’importe quelle requête qui rapporte beaucoup d’argent, comme par exemple : “plombier Paris”, “voyance”, “meilleur aspirateur” ou “obtenir subventions”. Rien que pour gérer le spam sur ces 4 requêtes, il y a déjà de quoi occuper une équipe entière de développeurs. Implicitement, Qwant offre 50.000 € de lots pour que le web soit spammé afin de faire ses tests. Concrètement, le spam c’est : des milliers de commentaires bidons sur des blogs innocents. des centaines de faux profils sur des forums qui n’ont rien demandé. des comptes fake sur Twitter, Facebook, Instagram… des vidéos bidons à gogo sur YouTube. de l’envoie de mails en masse pour gratter un lien. du vol de contenus pour générer des pages. Pendant ce temps Google répète depuis 20 ans qu’il souhaite un web plus propre. Il aurait été peut-être plus judicieux de dire : “Il s’agit d’une opération marketing destinée à mieux faire connaître notre moteur par les professionnels du référencement.“ Juge et partie Les nombreux perdants du 3 juin risquent fort d’affirmer que : Qwant a la main sur le classement final et que les organisateurs ont donc choisi eux-même les gagnants. Qwant a modifié manuellement les résultats de cette requête pour démontrer “la robustesse de ses méthodes anti-spam” ainsi que “la pertinence de ses résultats”. Une expérience utile J’ai comparé les résultats de recherche (SERP) proposés par Qwant et Google pour le mot-clé “Qwanturank”. L’essentiel des pages listées par les deux moteurs sont du contenu informatif. J’ai donc mis une couleur à chaque page : Vert : Page utile à l’internaute, elle contient de vraies informations. Orange : Page inutile à l’internaute. Ça peut-être une page vide ou une page gavée de contenu creux. Rouge : Page nuisible à l’internaute car elle contient des informations fausses. Voici l’état de la SERP de Qwant hier après-midi : Vous noterez que j’ai mis des flèches vertes à deux EMD dont le contenu est tout à fait correct. Être un EMD n’est donc pas un gage de mauvaise qualité. Voici l’état de la SERP de Google : Ce qui est intéressant ici, c’est que Google a joué la sécurité : il a affiché uniquement des sites anciens. Résultats finaux : Qualité Qwant Google Utile (vert) 2 3 Inutile (orange) 3 6 Nuisible (rouge) 4 0 Qwant a donc une belle occasion de montrer qu’il peut progresser rapidement et atteindre le niveau de son principal concurrent. Comme on dit, “à cœur vaillant rien d’impossible !”, espérons que l’organisation de ce concours lui permettra effectivement de s’améliorer 🙂 Edit du 20/12/2019 : J’ai mis en place un score de pertinence des pages et un score de pertinence des SERP pour pouvoir comparer plus facilement les différents moteurs de recherche et suivre les progrès de Qwant au fil des mois. Je participe aussi 20.000 € c’est quand même une belle somme et j’aimerai bien changer toutes les fenêtres de mon appartement pour passer l’été au frais 🙂 C’est que ça tape régulièrement à plus de 40°C à Valencia Mon site devrait être un cas intéressant pour les développeurs de Qwant car je ne compte pas spammer le web pour me positionner. Ma stratégie est plutôt de fournir un vrai service aux participants en leur proposant un classement rigolo mis à jour régulièrement et joliment décoré : Allez vite découvrir mon site du concours Qwanturank 😎 Le concept à l’air de plaire, le site a reçu déjà pas mal de visiteurs via Twitter (et également de la part de Qwant) : Je pense proposer bientôt de nouvelles fonctionnalités comme des graphiques de positionnement et des stats SEO. Vu que le concours dure 6 mois, ça me laisse largement le temps de faire de gentilles opérations de communication afin d’obtenir des gentils liens de la part de gentils sites. La gentille stratégie White Hat Théoriquement, l’algo anti-spam de Qwant devrait apprécier 🙂 Newsletters Si cet article vous a plu alors n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour être averti lorsque les prochains articles seront publiés. Vous pouvez aussi en parler sur Twitter, sur Facebook, sur LinkedIn, au bureau, en famille ou au club de ping-pong 😀 Veuillez laisser ce champ vide Votre prénom Votre adresse mail * Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité. Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement. Je vous donne rendez-vous vendredi prochain à 11h pour un nouvel article. Bon week-end ! Général One Reply to “Qwanturank, le cher concours SEO de Qwant (version gentille)” Le Qwant Club dit : 10 janvier 2020 à 17 h 07 min “On est en droit de se demander si ce genre de concours est la meilleure façon de dépenser l’argent des impôts.” C’est pour cette raison que Le Qwant Club le redistribuera aux plus pauvres. Répondre Laisser un commentaire Annuler la réponse Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec * Commentaire Nom * Adresse de messagerie * Site web Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées. Post navigation PREVIOUS Protégé : Qwanturank, le cher concours SEO de Qwant (version méchante) NEXT Interview Baptiste Giraud // #Qwanturank // Adwords Catégories Gagner du temps Général Interviews News quotidiennes Trucs & astuces Besoin de liens en page d’accueil ? Découvrez l'offre de François Tréca : en cliquant ici Articles récents Les articles du vendredi 11h déménagent Comment déterminer la pertinence des pages web et d’une SERP ? Interview Baptiste Giraud // #Qwanturank // Adwords Qwanturank, le cher concours SEO de Qwant (version gentille) Protégé : Qwanturank, le cher concours SEO de Qwant (version méchante) Les potes de Qwanturank Thomas Cubel Vanessa Allongue et Oscar Dominguez Benito Anonyme Mentions légales Qui-suis-je ? © 2020 Lien qui tue - Newsbuzz Powered